Derniers commentaires


PIERRE DE LAUZUN - Religion, philosophie, économie & politique : mes réflexions et mes livres

  • Catholicisme : Du bon usage du magistère

    Publié le samedi 13 février 2021

    Le magistère catholique n’a pas de sens s’il n’est pas pris au sérieux et suivi, au moins par les plus engagés et les plus fidèles.

    Mais la sortie de l’encyclique Fratelli tutti, après d’autres textes, donne à la question un relief nouveau : si un pape prend des positions politiques, ou paraît modifier des enseignements antérieurs et apparemment permanents, que doit faire le catholique qui prend au sérieux cette idée de magistère ? Et au fond, à quoi nous engage ce magistère ?

    Suite …



  • Dette publique : que faire ?

    Publié le mardi 9 février 2021

    A nouveau la dette inquiète et notamment la dette publique. Elle va dépasser allégrement les 120 % du PNB. Mais le plus inquiétant n’est pas le supplément Covid. C’est l’énorme dette antérieure et ce qu’elle révèle. La cause en est le déficit, et il est permanent depuis 45 ans.

    Que faire ? Sur le stock, rien en dehors de la banque centrale, et pas facile avec. Mais de toute façon, en régime de croisière, on n’échappera pas à l’assainissement des déficits publics. Et donc la démarche essentielle alors, ce sera d’éviter le déficit.

    Suite…

    Publié sur le site de La Sélection du Jour LSDJ



  • Crédit et géopolitique : réflexions sur le cas chinois

    Publié le dimanche 31 janvier 2021

    La Chine s’est comme on sait lancée depuis 20 ans dans une politique de grande envergure de prêts internationaux, accélérée ces dernières années, notamment dans l’initiative dite des routes de la soie.

    En termes géopolitiques, cela pose au moins deux séries de questions. D’une part, quelle base de pouvoir cela confère-t-il à la Chine ? D’autre part est-ce cher payé, est-ce un emploi rationnel de ses disponibilité financières massives ?

    Suite…

    Paru sur le site de Géopragma




  • Que signifie être conservateur aujourd’hui ?

    Publié le dimanche 17 janvier 2021
    On parle beaucoup de conservatisme depuis quelques temps. C’est dû en partie à la situation politique : l’émergence d’Emmanuel Macron a fait éclater la cohabitation ambiguë des droites, libérale, conservatrice et autres, au sein des Républicains. Et on a perçu - un peu vite - les tentatives de F. Fillon ou de FX Bellamy comme signes de l’émergence de thèmes conservateurs. Mais c’est aussi un thème éditorial, comme le montre le monumental dictionnaire du conservatisme. Mon propos ici sera de cerner quel sens authentique, c’est-à-dire porteur de voies nouvelles, on peut lui donner aujourd’hui.


  • Les inégalités et la justice sociale (troisième article) : inégalités et participation à la société

    Publié le dimanche 20 décembre 2020

    Les inégalités sociales, la question obsessionnelle dans nos sociétés. Que devons-nous faire ? Qu’est-ce qui est un devoir moral, qu’est-ce qui est utopique ?

    Je propose ici trois articles : un sur les inégalités de revenus, un sur les patrimoines, et un troisième sur ce qui est sans doute la vraie question : quelle est la participation de chacun à la société ?

    Dans ce troisième article, deux idées de base. L’une, que la fameuse égalité des chances, outre qu’elle est partiellement utopique, ne résout pas la question : avoir perdu dans la compétition ne dit pas quelle est votre place dans la société, et le sens que celle-ci a pour vous. La deuxième, que la concentration du regard sur le besoin d’aider chacun à trouver sa place, reconnue, dans la société, est bien plus essentielle que l’égalitarisme, et peut conduire à réorienter de façon considérable les efforts collectifs pour aider chacun de nous, et notamment ceux qui en ont le plus besoin.

    Suite …




  • Les inégalités et la justice sociale (deuxième article) : les inégalités de patrimoine

    Publié le mercredi 16 décembre 2020

    Les inégalités sociales, la question obsessionnelle dans nos sociétés. Que devons-nous faire ? Qu’est-ce qui est un devoir moral, qu’est-ce qui est utopique ?

    Je propose ici trois articles : un sur les inégalités de revenus, un sur les patrimoines, et un troisième sur ce qui est sans doute la vraie question : quelle est la participation de chacun à la société ?

    Ce deuxième article porte sur les inégalités de patrimoine, ou de fortune. Deux idées de base : une économie non totalement étatisée implique une propriété privée, laquelle ne peut être égalitaire. On peut certes avoir à réguler ces inégalités, mais vouloir les faire disparaitre est une utopie dévastatrice. Deuxième idée : il est essentiel de regarder les motivations et priorités des détenteurs de fortune ou de patrimoine, grands ou petits. On agira donc envers eux en tenant compte de ces motivations. Surtout à notre époque où leur culture esthétique et morale est pour dire le moins assez peu développée.

    Plus que la seule inégalité, ce qui compte est donc la question de la participation des personnes à la société qu’un troisième article examinera.

    Suite …



  • Les inégalités et la justice sociale (premier article) : les inégalités de revenu

    Publié le samedi 12 décembre 2020

    Les inégalités sociales, la question obsessionnelle dans nos sociétés. A la fois justifiée, et complétement faussée. Inégalité il y a, et pauvreté. Mais en même temps reste la question : que devons-nous faire ? Qu’est-ce qui est un devoir moral, qu’est-ce qui est utopique ?

    Je propose ici trois articles : un sur les inégalités de revenus, un sur les patrimoines, et un troisième sur ce qui est sans doute la vraie question : quelle est la participation de chacun à la société ?

    Premier article : sur les inégalités de revenus (et sur la pauvreté). Deux idées de base : la question de la pauvreté et celle des inégalités sont très différentes et doivent être distinguées. L’une concerne une fraction limitée mais prioritaire de la société, l’autre l’ensemble des rapports au sein de celle-ci. Deuxième idée : la justice consiste à rendre à chacun ce qui lui est dû. Justice commutative des échanges, et justice distributive dans la société. Tous nous avons des droits ; mais tous ne contribuent pas également. Une perspective qui n’est donc ni égalitaire, ni satisfaite des abus. Qu’un grand patron gagne beaucoup plus que moi est normal. Qu’il perçoive un revenu princier alors que sa gestion est médiocre ou nocive , en outre sans être tenu responsable sur ses deniers, est scandaleux.

    Suite …




  • Le pape François et le bien commun, de Laudato si’ à Fratelli tutti

    Publié le mardi 24 novembre 2020

    Le pape François vient de signer avec Fratelli tutti sa deuxième encyclique propre, après Laudato Si. Elle a suscité de nombreuses interrogations, qu’on peut mieux comprendre en les examinant sous l’angle du Bien commun, thème central dans l’une et l’autre.

    Si donc vous cherchez à mieux comprendre, allez-y.

    Lire…

    (Sur la base d’une conférence donnée à l’Académie d’études et de sciences sociales le 19 novembre 2020).



  • Géopolitique, morale et guerre juste

    Publié le lundi 9 novembre 2020

    Peut-on encore parler de guerre juste ? Ou toute idée de guerre serait d’emblée moralement exclue, ce qui conduit à faire complétement sortir la guerre de tout examen en termes moraux ? Même l’Eglise, traditionnellement prudente, est tentée par l’approche dite idéaliste.

    Mais au vu de la réalité des rapports mondiaux entre pouvoirs, comportant indéniablement des guerres, est-il vraiment légitime d’écarter tout problématique de guerre juste ?

    Lire…

    Paru sur le site de Géopragma, le 9 novembre 2020.




  • Les derniers temps : l’éclairage de l’Apocalypse

    Publié le vendredi 23 octobre 2020

    Comment comprendre la question de la fin des temps, et donc de l’accomplissement de l’Histoire, en perspective chrétienne ? L’Apocalypse de saint Jean est la référence principale.

    Ce livre apparaît bien mystérieux à beaucoup d’entre nous. Mais l’Apocalypse fait partie de la Révélation. Et il est indéniable qu’elle décrit un déroulement d’événements, à la fin des temps. Or notre époque présente des caractéristiques qui la mettent complétement à part. Ce ne serait pas elle qui serait visée par ce texte ? Il ne peut évidemment pas y avoir de certitude ici. Mais sûrement matière à réflexion.

    Suite...

    Paru dans France catholique n° 3698 (23 octobre 2020) pp. 31 et 32.



  • Quel magistère catholique après Fratelli tutti ?

    Publié le lundi 5 octobre 2020

    Ne nous cachons pas : la nouvelle encyclique du pape Francois, sortie le 4 octobre, pose de sérieux problèmes à tout catholique attaché au magistère et à son autorité. La doctrine nous enseigne que le magistère possède un autorité qui s’impose au fidèle catholique. Recevoir un texte du pape, solennel puisqu’il s’agit d’une encyclique, est donc un élément important.

    Que faire alors lorsque la lecture du texte, même après due réflexion, et malgré une magnifique méditation sur la fraternité, vous laisse une impression mélangée ?

    Lire…




  • Loi naturelle, Valeurs universelles et diversité des cultures

    Publié le dimanche 27 septembre 2020

    Droits de l’homme, démocratie : des valeurs universelles, vraiment ? Le constat est en réalité bien plus ambigu. Malgré les proclamations planétaires, ONU à l’appui. D’une part ces références sont remises en cause par bien des pays ou cultures, notamment en Asie ou dans le monde islamique. D’autre part, dans le monde occidental même elles subissent sans cesse des mutations profondes, alors même qu’elles sont supposées permanentes.

    Se pose donc de façon renouvelée la question de la nature et du fondement de toute prétention à l’universalité de valeurs morales communes. La seule réponse rationnelle est la loi naturelle ; elle affirme l’existence de valeurs morales universelles, objectives, qui devraient s’imposer à tous par leur vérité même, et cela éventuellement en dehors de toute foi religieuse (même si l’Eglise catholique la défend). Mais c’est ce que le système dominant récuse. Ce qui le conduit à une forme de manichéisme. La loi naturelle au contraire est recherche d’universalité véritable.

    Voyons ce que tout cela peut impliquer.

    Suite...



  • Les mystères de l’argent

    Publié le vendredi 4 septembre 2020

    L’argent est évidemment utile et même indispensable. Toute économie suppose un instrument commun de mesure. il n’en reste pas moins à sa façon un mystère : pure convention sociale, il ne repose sur rien de tangible et cependant gouverne l’économie, et fascine les humains.

    Suite...

    Paru dans La Nef septembre 2020 n°328.




  • Relativisme et détournements d’identités

    Publié le lundi 10 août 2020

    On constate une tendance nouvelle et étrange de l’individualisme de nos jours. Elle consiste non pas à refuser les identités collectives pour affirmer sa personnalité, mais à prétendre toujours relever de ces identités, à s’en réclamer même, tout en les comprenant ou redéfinissant de façon contradictoire avec ce qu’elles signifient. Ainsi ces supposés catholiques qui ne croient pas ce que croit l’Eglise, ces mâles qui prétendent être reconnus comme des femmes normales etc…

    Ce qui ruine tout dialogue collectif, toute pensée claire, les mots se vidant de leur sens.

    Suite…












































pierredelauzun.com © Tous droits réservés
Besoin de réaliser votre site internet ? - Conception & réalisation du site : WIFIGENIE.NET