Derniers commentaires


PIERRE DE LAUZUN - Religion, philosophie, économie & politique : mes réflexions et mes livres

  • Les derniers temps : l’éclairage de l’Apocalypse

    Publié le vendredi 23 octobre 2020

    Comment comprendre la question de la fin des temps, et donc de l’accomplissement de l’Histoire, en perspective chrétienne ? L’Apocalypse de saint Jean est la référence principale.

    Ce livre apparaît bien mystérieux à beaucoup d’entre nous. Mais l’Apocalypse fait partie de la Révélation. Et il est indéniable qu’elle décrit un déroulement d’événements, à la fin des temps. Or notre époque présente des caractéristiques qui la mettent complétement à part. Ce ne serait pas elle qui serait visée par ce texte ? Il ne peut évidemment pas y avoir de certitude ici. Mais sûrement matière à réflexion.

    Suite...

    Paru dans France catholique n° 3698 (23 octobre 2020) pp. 31 et 32.



  • Quel magistère catholique après Fratelli tutti ?

    Publié le lundi 5 octobre 2020

    Ne nous cachons pas : la nouvelle encyclique du pape Francois, sortie le 4 octobre, pose de sérieux problèmes à tout catholique attaché au magistère et à son autorité. La doctrine nous enseigne que le magistère possède un autorité qui s’impose au fidèle catholique. Recevoir un texte du pape, solennel puisqu’il s’agit d’une encyclique, est donc un élément important.

    Que faire alors lorsque la lecture du texte, même après due réflexion, et malgré une magnifique méditation sur la fraternité, vous laisse une impression mélangée ?

    Lire…



  • Loi naturelle, Valeurs universelles et diversité des cultures

    Publié le dimanche 27 septembre 2020

    Droits de l’homme, démocratie : des valeurs universelles, vraiment ? Le constat est en réalité bien plus ambigu. Malgré les proclamations planétaires, ONU à l’appui. D’une part ces références sont remises en cause par bien des pays ou cultures, notamment en Asie ou dans le monde islamique. D’autre part, dans le monde occidental même elles subissent sans cesse des mutations profondes, alors même qu’elles sont supposées permanentes.

    Se pose donc de façon renouvelée la question de la nature et du fondement de toute prétention à l’universalité de valeurs morales communes. La seule réponse rationnelle est la loi naturelle ; elle affirme l’existence de valeurs morales universelles, objectives, qui devraient s’imposer à tous par leur vérité même, et cela éventuellement en dehors de toute foi religieuse (même si l’Eglise catholique la défend). Mais c’est ce que le système dominant récuse. Ce qui le conduit à une forme de manichéisme. La loi naturelle au contraire est recherche d’universalité véritable.

    Voyons ce que tout cela peut impliquer.

    Suite...




  • Les mystères de l’argent

    Publié le vendredi 4 septembre 2020

    L’argent est évidemment utile et même indispensable. Toute économie suppose un instrument commun de mesure. il n’en reste pas moins à sa façon un mystère : pure convention sociale, il ne repose sur rien de tangible et cependant gouverne l’économie, et fascine les humains.

    Suite...

    Paru dans La Nef septembre 2020 n°328.



  • Relativisme et détournements d’identités

    Publié le lundi 10 août 2020

    On constate une tendance nouvelle et étrange de l’individualisme de nos jours. Elle consiste non pas à refuser les identités collectives pour affirmer sa personnalité, mais à prétendre toujours relever de ces identités, à s’en réclamer même, tout en les comprenant ou redéfinissant de façon contradictoire avec ce qu’elles signifient. Ainsi ces supposés catholiques qui ne croient pas ce que croit l’Eglise, ces mâles qui prétendent être reconnus comme des femmes normales etc…

    Ce qui ruine tout dialogue collectif, toute pensée claire, les mots se vidant de leur sens.

    Suite…




  • Après la crise : l’économie et le bien commun

    Publié le samedi 1er août 2020

    En réalité, cette crise peut déboucher sur deux évolutions opposées. L’une consiste à continuer comme avant. Dépenser, s’endetter, ne pas choisir. C’est une trajectoire risquée et déséquilibrée, dans un contexte aggravé. Mais c’est la plus naturelle pour nos sociétés et nos politiques. L’autre supposerait un effort personnel et collectif, débouchant sur un sursaut, associant Etat et forces vives, résolument solidaire et subsidiaire. Cela impliquerait des choix énergiques, plus de dépenses ici, bien moins ailleurs, et donc des priorités. En particulier, il faudrait un nouveau pacte entre la société et l’Etat. Un effort collectif de grande envergure pour restaurer une culture commune dédiée au bien commun, intériorisée car porteuse de sens pour chacun. Ce qui suppose une révolution mentale, et des leaders pour l’incarner.

    Paru dans Liberté Politique, juillet 2020

    Lire...



  • Le soft power américain est toujours là… mais il mue

    Publié le lundi 27 juillet 2020

    La notion de soft power introduite par Joseph Nye a eu un succès immédiat. C’est une forme de pouvoir dans la vie internationale, non par usage de la force mais par persuasion et influence ; elle résulte de l’image que projette un État, mais aussi la société considérée, du fait de sa culture, de ses productions au sens large, de ses idées, etc.

    Certains pensent qu’avec M. Trump le soft power américain est durablement altéré. Je pense au contraire qu’il mue mais reste prépondérant. L’influence du mouvement Black Lives Matter dans tout le monde occidental nous le confirme.

    Suite

    Publié sur le site de Géopragma




  • Enfer : la leçon de Dante

    Publié le mercredi 8 juillet 2020

    L’Enfer n’est pas à la mode. Même chez les catholiques. C’est pourtant un thème de réflexion bien stimulant. Je prendrai ici un exemple suggestif : celui de la description littéraire la plus puissante qui ait été donnée de la vie éternelle, la Divine Comédie de Dante, même si ce n’est évidemment pas un texte doctrinal.

    Très instructif, comme on le verra.

    Suite...

    Publié par France catholique 3 juillet 2020.



  • Le virus, la science et la décision

    Publié le vendredi 3 juillet 2020

    La crise du coronavirus a mis la science sur la sellette. On a vu des scientifiques émettre des opinions parfaitement contradictoires ; des décisions publiques prises sur la base d’études pas sérieuses ; des déclarations successives de comités scientifiques se contredire.

    Mais il y a science et science. Entre les sciences dures, les sciences hypothétiques, et ce qu’on appelle les sciences humaines, le degré de fiabilité varie énormément. Ce qui laisse au décideur politique toute sa responsabilité.

    Suite...

    Article paru dans Politique magazine, N° 193 • Juillet - août 2020.




  • Conférences ou émissions

    Publié le jeudi 2 juillet 2020

    « Faire face aux conséquences économiques de la crise » avec Édouard Tétreau et Pierre de Lauzun : rencontre en ligne « Web Cercle Montalembert » du 16 juillet 2020 Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=8aW...

    Passage à TV Libertés, sur ’Terre de Mission’, avec JP Maugendre sur l’argent et les Chrétiens, à propos de mon livre ’L’argent Maitre ou serviteur’. Sur le site de TV Libertés et sur YouTube https://www.youtube.com/watch?v=t68..., cela commence après 22 minutes.

    Dans le cadre du cycle de conférences Ichtus monté par Frantz Toussaint “Panser aujourd’hui pour penser demain”, après le Covid, à la lumière de la doctrine sociale de l’Eglise, je suis intervenu le mercredi 10 juin sur le thème "L’économie et la mondialisation après la crise". Voir l’article dédié ci-dessous. https://www.youtube.com/watch?v=Fhs...

    Autres...



  • Un Etat stratège pour la sortie de crise et le monde d’après

    Publié le samedi 13 juin 2020

    Dans son ensemble notre monde a été pris de court par cette crise, qui n’a pas son origine dans la sphère économique et financière. Notre économie a subi le choc le plus violent qu’elle ait connu depuis la guerre.

    Nous sommes encore sous le choc, mais l’urgence est de réfléchir à la suite.

    Suite....

    Paru dans la Revue Banque et Stratégie, juin 2020.




  • L’économie et la mondialisation après la crise Entretien vidéo

    Publié le jeudi 11 juin 2020

    Un cycle de conférences Ichtus a été monté par Frantz Toussaint et intitulé “Panser aujourd’hui pour penser demain”, pour réfléchir aux enjeux qui attendent notre société après le Covid, à la lumière de la doctrine sociale de l’Eglise.

    Mercredi 10 juin 2020 Frantz Toussaint recevait Pierre de Lauzun pour une discussion sur le thème : "L’économie et la mondialisation après la crise".

    suite...

    Vidéo.



  • L’économie après le Covid Débats sur ’L’Incorrect’ et vidéo Proclero

    Publié le vendredi 5 juin 2020

    « Comment un virus microscopique a-t-il pu déstabiliser en profondeur nos économies ? N’étaient-elles pas déjà fragilisées par des idéologies qui nous auraient privés des moyens de nous défendre ? Lesquelles faut-il incriminer ? Et comment reconstruire notre économie après le Covid ? Telles sont les questions auxquelles ont accepté de répondre Mathieu Detchessahar, professeur à l’Institut d’économie et de management l’Université de Nantes, et Pierre de Lauzun »

    L’Incorrect juin 2020

    + Webconférence Proclero avec Don Pascal André Dumont mardi 9 juin. Relayé par Radio Notre-Dame. "Occasion d’essayer de prendre un peu de recul et de hauteur par rapport à la crise actuelle afin de faire à son sujet quelques diagnostics et de souligner les espérances qu’elle peut porter pour l’avenir. Notre volonté est d’éclairer cette crise de 2020 à travers une clé de lecture plus inhabituelle, celle des principes fondamentaux de la Doctrine Sociale de l’Eglise".




  • Crise et après-crise : un regard chrétien sur l’économie

    Publié le mercredi 27 mai 2020

    Note de l’Académie catholique de France sur les effets économiques et sociaux de la pandémie.

    Rédaction collective sous ma responsabilité

    lire...












































pierredelauzun.com © Tous droits réservés
Besoin de réaliser votre site internet ? - Conception & réalisation du site : WIFIGENIE.NET