Derniers commentaires


PHILOSOPHIE



  • Vient de paraître : Philosophie de la foi

    Publié le jeudi 17 septembre 2015

    La foi catholique est une expérience qui prétend à la vérité. Elle peut donc être examinée rationnellement. Mais pour l’apprécier comme vérité, il faut se placer de son point de vue, sans perdre pour autant l’exigence rationnelle. Il ne s’agit pas ici de preuves de l’existence de Dieu, mais de l’expérience de foi elle-même. Elle se présente comme une vérité basée sur une expérience différente, qui ne peut être démontrée, un rapport à des réalités non connues par nos autres moyens de connaissance. Sa source, c’est d’abord ce que Dieu nous a fait connaître Lui-même : ce qu’on appelle Révélation. La foi propose donc une connaissance qui est en même temps relation, accessible à notre raison même si son objet la dépasse. Et il n’y a aucun motif de ne pas admettre cette forme de connaissance.

    Elle est source de vérités propres, que la raison peut comprendre et analyser. Elle peut donc apporter beaucoup à la pensée rationnelle, surtout si celle-ci en vient à ne plus croire en elle-même. La foi est alors contre toute attente le plus sûr fondement de la raison.

    Editions Arjalas

    Recension sur Famille chrétienne

    http://www.famillechretienne.fr/liv...

    Extraits de ce nouveau livre...



  • Le temps, la finance et l’éternité

    Publié le mercredi 10 juin 2015

    Inséré dans le flux du temps, l’homme se trouve en permanence confronté à l’énigme de l’incertitude sur l’avenir, et à la nécessité cependant de prendre des décisions. Ce qui l’inscrit dans le temps et son énigme. Le futur est pour nous inconnu, en fait n’existe pas encore, et c’est cependant en fonction de lui que nous décidons aujourd’hui. Nous avons donc un besoin vital d’une réflexion philosophique, et même spirituelle, sur le temps.

    Cet éclairage vaut aussi pour la décision financière – c’en est même un point d’application privilégié. Ce n’est bien sûr pas pour suivre la théorie financière dominante, convaincue de l’efficience absolue des marchés, dans son illusion étrange de maitriser le futur et d’incarner la rationalité. Mais c’est bien plutôt par l’inscription de tout instant de notre vie, de toute décision, y compris financière, dans la perspective de cette construction à valeur éternelle qu’est notre destinée, et notre histoire au fil du temps.

    Suite…




  • Eloge de la tradition

    Publié le dimanche 23 décembre 2012

    Il n’y a pas de progrès possible sans tradition. Car la tradition vivante n’est pas la perpétuation d’un stock immuable, c’est la transmission d’une expérience vécue du vrai et du bien. Mais ce progrès n’est en rien garanti et les dérapages toujours possibles.

    Notre société, elle, a systématisé ces dérapages. Son idéal latent est que chacun définisse le bien comme il l’entend, sans admettre de référence objective du bien, et sans tirer les leçons de l’expérience collective.

    Mais croire par exemple qu’en laissant chaque individu réinventer la famille au gré de ses expériences émotionnelles, donc sans véritable considération des enfants et de leur sort futur, et sans aucune vision sur la durée de ce que peut donner le modèle familial en question, est irrationnel et irresponsable.

    Suite...



  • Temps Histoire Eternité

    Publié le vendredi 26 février 2010
    La question du temps
    Notre époque est plus sensible que tout autre au temps, de Hegel à Heidegger ou Ricœur en passant par Nietzsche et Bergson. Elle a bien vu avec McTaggart le dilemme qui s’offre à la pensée rationnelle entre deux conceptions irréductibles du temps : le temps vécu du moment, seul réel pour nous, mais isolé entre un passé révolu et un avenir non présent ; et le temps linéaire de la datation, objectif mais impersonnel. En même temps elle lutte avec l’énigme de l’histoire : lieu de (...)



  • Pluralité des vérités, pluralité des morales ?

    Publié le mardi 2 février 2010
    “Le Ciel et la Forêt” 1 et 2 sont deux ouvrages que j’avais groupés sous un même nom parce qu’ils me paraissaient liés, mais leur sujets étaient suffisamment différents pour permettre de les éditer séparément. L’un s’attaque à la pluralité des conceptions, l’autre à celle des religions. Dans les deux cas il s’agit de travailler à ce qui me paraît une tâche urgente : développer une réflexion à la hauteur des enjeux contemporains, et enracinée dans notre tradition (la philosophia perennis).
    Le premier livre est (...)




































pierredelauzun.com © Tous droits réservés
Besoin de réaliser votre site internet ? - Conception & réalisation du site : WIFIGENIE.NET