Derniers commentaires


Accueil > PHILOSOPHIE > Temps Histoire Eternité

Temps Histoire Eternité


vendredi 26 février 2010









Envoyer à un ami - Imprimer


Notre époque est plus sensible que tout autre au temps, de Hegel à Heidegger ou Ricœur en passant par Nietzsche et Bergson. Elle a bien vu avec McTaggart le dilemme qui s’offre à la pensée rationnelle entre deux conceptions irréductibles du temps : le temps vécu du moment, seul réel pour nous, mais isolé entre un passé révolu et un avenir non présent ; et le temps linéaire de la datation, objectif mais impersonnel. En même temps elle lutte avec l’énigme de l’histoire : lieu de liberté, ou d’accumulation de déterminismes ; destin incontournable, ou ouverture absolue. Ce dilemme ne peut être levé qu’en acceptant un autre regard, hors du temps : celui où se situe l’éternité de Dieu. Bien qu’approchée par des penseurs hardis, cette perspective ne prend son plein sens que dans la tradition de pensée thomiste, qui se révèle la plus propre à penser la temporalité, alors qu’on la croit naïvement hors du temps. Sur cette base s’éclaire mieux l’énigme de notre destinée. Imprévisible pour nous, ce qui invalide toute prétention des sciences humaines à la prévision certaine ; mais connue de Dieu dans sa totalité. Libre ; mais ordonnée à l’offre d’un Bien suprême. Espace de déploiement de notre personnalité en devenir, où nous ignorons qui nous sommes, car nous ignorons qui nous serons demain - et en même temps placée sous le regard aimant de l’éternité divine, qui seule nous connaît. Alors s’éclaire aussi le destin de l’humanité, l’histoire. Elle aussi imprévisible, elle aussi succession non maîtrisée, apparemment aléatoire, de démentis successifs à toute tentative de saisie, cascade de paradigmes scientifiques au sens de Kuhn. Et cependant lieu du déploiement d’un savoir : qu’il soit transmission d’expériences vécues et de réflexions décantées, selon le modèle de Gadamer, d’interventions explicites de Dieu, ou de méditation sur Son dessein, ce savoir se déploie dans le développement de la tradition, comme l’a montré Newman. Il nous donne non la clef du lendemain, mais le pourquoi de cette expérience, et l’espérance.

2004

Avec des extraits du livre

Documents joints












































pierredelauzun.com © Tous droits réservés
Besoin de réaliser votre site internet ? - Conception & réalisation du site : WIFIGENIE.NET